IRONIE numéro 13 (Février 1997)
IRONIE
Interrogation Critique et Ludique
Parution et mise à jour irrégulières

> IRONIE numéro 13, Février 1997

Tous les textes publiés dans Ironie peuvent être reproduits, imités, ou partiellement cités, sans la moindre indication d'origine.

Page d'accueil



"Jouis et fais jouir,
sans faire de mal ni à toi ni à personne :
voilà, je crois, toute la morale"

Chamfort
, Maximes et anecdotes

 

IRONIE, ART DE LA JOUISSANCE

L'essence d'Ironie est paradoxale. Elle livre d'un côté une vision précise du temps présent par fragments; de l'autre, elle caresse de ses phrases et des citations qu'elle expose le temps de la volupté. Par touches ludiques, elle vivifie son art de la jouissance, tâchant de construire un manuel au sens d'Epictète ou de Graciàn. Elle ne relève pourtant d'aucune théorie d'ensemble. En fait, elle fonctionne comme une vanité. La mort qui anime la société, la volonté de destruction liée aux événements limités de nos environnements politique, économique, sociologique se situent dans un temps implacable et sérieux qui demeure la cible principale d'Ironie. Elle se mobilise contre ce temps dépressif en prenant les armes si habiles et légères du rire, de la danse, de l'ivresse, du corps, de l'amour. Elle détourne le cours du temps technique pour s'ouvrir à de nouveaux plaisirs afin de créer un temps sensuel qu'elle applique à une pratique égotiste de la vie.

 

VOLONTÉ DE VOLUPTÉ

"J'aime La Mettrie pour son cynisme, son insolence et son ironie."

Michel Onfray
, L'Art de jouir

 

"Le voluptueux fait choisir ses convives; il veut qu'ils soient, comme lui, sensuels, délicats, aimables, et plutôt gais, plaisants, que spirituels. Il écarte tout fâcheux conteur, tout ennuyeux érudit. Surtout point de beaux esprits; ils aiment plus à briller qu'à rire. Des bons mots, des saillies, quelques étincelles (l'esprit a sa mousse comme le Champagne), mais plus encore de joie; et que le goût du plaisir pétille dans tous les yeux, comme le vin dans la fougère. (...) Suivons partout le voluptueux, dans ses discours, dans ses promenades, dans ses lectures, dans ses pensées, etc. Il distingue la volupté du plaisir, comme l'odeur de la fleur qui l'exhale, ou le son de l'instrument qui le produit. Il définit la débauche, un excès de plaisir mal goûté, et la volupté, l'esprit et comme la quintessence du plaisir, l'art d'en user sagement, de le ménage par raison, et de le goûter par sentiment."

Julien Offroy de La Mettrie, L'Art de jouir

 


"Nous spéculons sur une société insatiable de jouissances"

Charles Fourier
, L'amour en Harmonie

 

BOIS

I
Au bois noir,
Une silhouette dans sa camionnette
Blonde aux sourcils bruns
Attend -
Argent foutre or divagations.
La défécation truie bordel
Des amortisseurs
Secoue
Les tripes ascenseurs flasques
Des couilles avertisseurs
Du trait-retrait
De l'alambic queue.

II
Un bois de rose en pointe darde.
Ce qui m'intéresse -
Tropiques -,
Ce qui m'époustoufle -
Equateur -,
Ce sont sucés susurrés salés assaisonnés
Les bas bois.

III
Jambes nues
Désopilante épilées
Ecartées,
Elle offre son rire noir
En expansion d'arbres
A mon oeil rose
Bonbon.

Adrien Pwatt

 

NIQUE TA MORT

"Ainsi s'en va le monde, on n'a d'autre désir
Que dans la volupté se combler de plaisir,
Boire bon vin et frais, bien manger et bien rire,
Tenant pour tout certain d'Epicure le dire :
'Qui bien va de la dent, bien boit, fiente et dort,
Sans peine et sans souci fait la nique à la mort'"

Robert Angot de l'Eperonnière, Les Exercices de ce temps (1617)

 


"Le vin est un grain de beauté sur la joue de l'intelligence"

Omar Khayyam
, Rubaiyat

 

IVRESSE

"Je chante et la lune vacille,
Je danse et l'ombre s'affole.
Tant que nous sommes éveillés, réjouissons-nous !
L'ivresse venue, nous nous disperserons.
Puissent nos jeux insouciants durer à jamais !
Un jour, nous nous retrouverons sur la voie lactée."

Li Po

 

LES TAVERNES ET LES FILLES

"Rime, raille, cymbale, luthes,
Comme fol feintif, eshontés;
Farce, brouille, joue des flûtes;
Fais, es villes et es cités
Farces, jeux et moralités,
Gagne au berlan, au glic, aux quilles,
Aussi bien va, or écoutez !
Tout aux tavernes et aux filles."

François Villon, Ballade de bonne doctrine à ceux de mauvaise vie

 

HAUT RIRE

"Mon rire est gai.
J'ai dit qu'une marée de rire à vingt ans me porta ...
J'avais le sentiment d'une danse avec la lumière.
Je m'abandonnai, en même temps, aux délices d'une libre sensualité.
Rarement le monde a mieux ri à qui lui riait."

Bataille, Sur Nietzsche

 

"Mais que mon battement délivre
La touffe par un choc profond
Cette frigidité se fond
En du rire de fleurir ivre"

Mallarmé, Eventail

 

BOIRE

"Boire, c'est ce que j'appelle ici accomplir, les sens libres et au moment favorable, un acte qui exerce sur notre vie la plus intime une attraction magique, qui rassemble toutes nos facultés mentales en une fête où la raison la plus impérieuse reçoit son congé. (...) C'est pourquoi je nomme l'ivresse un état d'exquise sensibilité où chaque impression venue de l'extérieur correspond à de nouvelles pensées inexprimables, ou bien un état de voluptueuse sérénité, qui n'est point tant l'effet d'une philosophie digérée que d'un geste approximatif et heureux."

Lichtenberg, Aphorismes

 


"Sois heureux un instant, cet instant c'est ta vie"

Omar Khayyam
, Rubaiyat

 

LA BOUCHE

"La lune sort de la montagne comme une bouche.
Au milieu des nuages, en notre gîte,
Du ciel, on nous tend des coupes.
L'ivresse venue, un vent froid se lève,
Qui, gonflant nos manches, nous invite à la danse."

Li Po

 

LE RIRE DE LA FENTE

"Tu es la flamme qui naît
la transparence des cris
ton rire est la folle aurore
la pure liberté
de ta fente"

Bataille, Sur Nietzsche (brouillon)

 

DANSE DU VIN

"Elle danse, la cabaretière syrienne, coiffée d'une petite mitre grecque. Comme elle sait agiter ses hanches souples !
Dans sa taverne enfumée, enivrée, elle danse des pas lascifs (...)
Pose là le vin. Prends les dés. Maudit soit qui s'inquiète du lendemain !
La mort est là, qui nous pince l'oreille et nous dit : 'Vivez, vivez encore ! J'arrive !'"

Virgile, Catalectes

 

LES AILES DU VIN

"Mollement balancés sur l'aile
Du tourbillon intelligent,
Dans un délire parallèle "

Baudelaire
, Le vin des amants

 

 

DIVE BOUTEILLE

"Et icy maintenons que non rire, ains boire est le propre de l'homme; je ne dy boire simplement et absolument, car aussi bien boivent les bestes : je dy boire vin bon et frais. Notez, amis, que de vin divin on devient, et n'y a argument tant seur, ny art de divination moins fallace."
François Rabelais, Le Cinquième Livre (XLV)

 

 

LE TEMPS DE LA JOUISSANCE

"el tiempo vuela. Goza, pues, ahora / "le temps vole. Jouis donc aujourd'hui
los lilios de tu aurora" / des lys de ton aurore"

Gongora
, Les solitudes

 


L'IRONIE EST UNE IVRESSE DE LA PENSÉE


Retour en tete de page