IRONIE numéro 64 (Mai 2001)
IRONIE
Interrogation Critique et Ludique
Parution et mise à jour irrégulières

> IRONIE numéro 64, Mai 2001

Page d'accueil
Supplément du numéro 64 ,
IRôNIA : « POPùLIPHONIA »


L'art de la caresse

« L'art n'a pas à représenter ce qui est pénible »

Johann Wolfgang von Goethe

Voyons comment les peintres ont dessiné et peint l'acte de la caresse. Tous fascinés par la masturbation et la jouissance des femmes, ils ouvrent l'émoi par des détours de main. Par un pli, une main à l'écart, le rêve, ils suggèrent la prise de jouissance du moi féminin. Le thème de la Vénus couchée, courant à la Renaissance, permet ce glissement de la main entre pudeur et excitation, l'une entraînant l'autre et vice versa, comme les deux pôles de la sensibilité du corps féminin qui s'offre aux regards. Le rapport de désir qui s'installe entre un peintre et son modèle a été maintes fois analysé... La nudité, la tension de la pose, l'attention du peintre, le corps donné à l'inconnu de son image. Savoir regarder une femme n'est pas donné à tout le monde, sentir les frémissements de sa peau, de loin... C'est aussi un art d'être modèle, la concentration, les pensées érotiques qui galopent avec lesquelles il faut jouer. On désire celui qui nous peint, celui qui nous modèle. Picasso pense sûrement à la « rêverie » de Fragonard lorsqu'il peint « le rêve ». Le phallus ici ne dort que d'un œil. Chez Frago, Amour indique la direction du rêve à suivre, marquant d'une ombre la tête de la colonne. Il est six heures au cadran, plein sud, une fin d'après-midi, une femme assoupie d'un sommeil touffu, sa main nichée dans les plis de sa robe. Les femmes sont endormies, certaines font semblant, attendent quelques faunes éperdus dans les forêts, d'autres livrent éveillées une franche nudité, libres. Elles sont là, présentes... Elles pressent le spectateur de savoir vraiment ce qu'il veut. Alors ? Il y a un lien ludique qui unit le sexe, la main et l'œil. « Ces livres que l'on ne lit que d'une main », ces tableaux et ces dessins que l'on ne regarde que d'un œil ! Ces modèles que l'on ne peint que d'une main... Ces femmes qui ne se découvrent que d'une main !

Li. D.

« L'idée de la masturbation lui était venue, assurait-elle, spontanément. Un jour, étant seule dans sa chambre, elle éprouva une sensation inattendue par le frôlement fortuit d'une chaise (...) La masturbation avait lieu surtout le matin, quand elle se sentait reposée. Elle s'en passait quelquefois un ou deux jours, jamais plus. Elle a éprouvé des rêves érotiques, avec réveil brusque, et suivis de lassitude. « Je me suis réveillée en pleine jouissance » ».
« Le froissement de la soie vous excite, vous vous sentez mouillée ; aucune jouissance sexuelle n'égale pour moi celle-là (...) quand je peux prendre l'étoffe, je la froisse, cela me produit un serrement d'estomac particulier, ensuite, j'éprouve une espèce de jouissance qui m'arrête complètement la respiration ; je suis comme ivre, je ne peux plus tenir, je tremble, non pas de peur, si vous voulez, mais plutôt d'agitation, je ne sais pas (...) La jouissance passée, je suis très abattue, parfois la respiration se précipite, tous mes membres sont courbaturés. »

Gaëtan Gatian de Clérambault - Passion érotique des étoffes chez la femme (1908)


« Je m'arrête, je frémis, il me semble que je fonds que je m'abîme, ah, m'écriai-je,
mon dieu ah ah, et je me relevai subitement épouvantée, j'étais toute mouillée.
 »

Alfred de Musset et Georges Sand - Gamiani ou la nuit des excès (1848)
[Note du webmaster : le très bon site web de Anne Archet qui présentait l'intégralité du
texte "Gamiani" et dont la reproduction ci-dessous d'une des lithographies de
Devéria et Grévedon est tirée n'est malheureusement plus en ligne actuellement]

Achille Deveria, illustration pour Gamiani

Attribué à Achille Deveria illustrant Gamiani (v.1848, détail)


Cliquez sur l'image pour agrandir


Vecchio - Vénus dans un paysage
Palma Vecchio - Vénus dans un paysage

Cliquez sur l'image pour agrandir
Titien - Vénus couchée
Titien - Vénus couchée

Cliquez sur l'image pour agrandir
Botticelli - Vénus et Mars
Sandro Botticelli - Vénus et Mars (détail)

Cliquez sur l'image pour agrandir
Manet - Olympia
Edouard Manet - Olympia (1863)

Cliquez sur l'image pour agrandir


Poussin - Nymphe endormie...
Nicolas Poussin - Nymphe endormie
surprise par des satyres

Cliquez sur l'image pour agrandir
Klimt - Femme assise...
Gustav Klimt - Femme assise
avec les cuisses écartées (1916-1917)

Cliquez sur l'image pour agrandir


Borel et Elluin illustrant Thérèse Philosophe Borel et Elluin illustrant Thérèse Philosophe
Dessin de Borel et gravure d'Elluin
illustrant le roman
Thérèse Philosophe
Dessin de Borel et gravure d'Elluin
illustrant le roman
Thérèse Philosophe

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir


Fragonard - Rêve d'amour Fragonard - Rêverie
Jean-Honoré Fragonard - Rêve d'amour (1768) Jean-Honoré Fragonard - Rêverie (détail)

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir


Rodin - Femme nue allongée...
Auguste Rodin - Femme nue allongée,
une main sous une jambe relevée

Cliquez sur l'image pour agrandir


Pascin - Nostalgie Magritte - Le galet
Pascin - Nostalgie (1928, détail) René Magritte - Le galet (1948)

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir


Picasso - Le rêve Picasso - Sexe de femme
Pablo Picasso - Le rêve (1932) Pablo Picasso - Sexe de femme (1971)

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir

Retour en tete de page